Back to top

COMPLET - Journée du multilinguisme 2021

Type d'événement: 
Visites
Event Category: 
Our Events
Public: 
Adultes , Jeunes adultes
Langue de l’événement: 
Anglais, Français

Comment le multilinguisme façonne-t-il le paysage social culturel et politique de l’Europe? Comment affecte-t-il la perception et la réflexion des auteurs, ainsi que leur processus créatif et leur évolution? Comment la diversité linguistique et culturelle de l’Europe se reflète-t-elle dans les œuvres littéraires et poétiques? Venez échanger avec Maša Kolanović, Stavros Christodoulou, Nathalie Skowronek et Giovanni Dozzini et ajouter votre témoignage au recueil créé par la Maison de l’histoire européenne.

Pendant toute la journée, venez jeter un coup d'œil aux coulisses du Parlement européen et voyez comment ses différentes directions générales et unités travaillent en 24 langues. Regardez en ligne et participez à des ateliers virtuels pour rencontrer des interprètes et des traducteurs. Voyez si vous pourriez faire carrière dans les langues et découvrez l'impact du multilinguisme sur l'Europe.

Le prix de littérature de l’Union Européenne (EUPL) et la Maison de l’histoire européenne s’associent pour célébrer la Journée du multilinguisme le samedi 25 septembre 2021. Quatre lauréats de l’EUPL s’improviseront guides de musée pour la journée et vous embarqueront dans un voyage littéraire à travers l’histoire.

Ces activités spontanées se tiendront en croate, en grec, en français et en italien.

11h-12h30: visite libre avec Maša Kolanović (en croate) - COMPLET

13h-14h30: visite libre avec Stavros Christodoulou (en grec) - COMPLET

14h30-16h: visite libre avec Nathalie Skowronek (en français) - COMPLET

16h-17h30: visite libre avec Giovanni Dozzini (en italien) - COMPLET

Cliquez ici pour réserver. Vous pouvez également acheter votre billet sur place.

Maša Kolanović est née à Zagreb, en Croatie. Elle est professeure agrégée au département d’études croates de l’université de Zagreb. Elle a publié plusieurs articles autour de la littérature et de la culture populaire, ainsi que les romans Sloboština Barbie [Underground Barbie, 2008] et Poštovani kukci i druge jezive priče [Chers insectes et autres histoires effrayantes, 2019]. Elle a également fait paraître deux recueils de poèmes, Pijavice za usamljene [Sangsues pour les esseulés, 2001] et Jamerika (2013), ainsi qu’une monographie, Udarnik! Buntovnik? Potrošač… [Oudarnik! Rebelle? Consommateur…, 2011].

 

 

 

 

Stavros Christodoulou est né à Nicosie, à Chypre. Il a fait des études de droit à Athènes mais n’a jamais exercé dans ce domaine et s’est consacré au journalisme à partir de la fin des années 1980. Il a dirigé de nombreux magazines en Grèce et à Chypre et est actuellement chroniqueur au sein du principal quotidien chypriote Phileleftheros.  Son premier ouvrage, Hotel National, a été publié en 2016 et sélectionné pour le Prix littéraire de la République de Chypre, ainsi que pour un concours organisé par le magazine littéraire Hourglass. Son deuxième livre, «Le jour où le fleuve a gelé», paru en 2018, a été récompensé par le Prix de littérature de l’État de Chypre.

 

 

 

 

Nathalie Skowronek est née à Bruxelles, en Belgique. Après des études littéraires, elle travaille d’abord dans l’édition, avant de se lancer dans le prêt-à-porter féminin durant sept ans. Elle renoue avec la littérature en 2004 en dirigeant la collection «La Plume et le Pinceau» pour les éditions Complexe. À 37 ans, elle publie son premier roman, «Karen et moi», premier volet d’une trilogie familiale qui mène le lecteur des shtetls de Pologne à Auschwitz. Deux autres romans suivent: «Max, en apparence», en 2013 et «Un monde sur mesure», en 2017. En 2015, elle fait paraître un essai intitulé «La Shoah de Monsieur Durand», dans lequel elle montre que le devoir de mémoire cesse d’être entretenu au fur et à mesure des générations. Depuis 2016, elle enseigne à l’Atelier des écritures contemporaines de l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre, à Bruxelles. Elle anime également un atelier d’écriture pour le club Antonin Artaud, un centre de jour pour adultes souffrant de difficultés psychologiques.

 

 

 

Giovanni Dozzini est né à Pérouse, en Italie, où il vit encore aujourd’hui. Il est à la fois journaliste et interprète et ses articles ont été publiés dans plusieurs journaux mondialement reconnus tels qu’Europa, le Huffington Post Italia, Pagina99, Onda Rock ou encore Nazione Indiana. Depuis 2014, Giovanni est membre du comité d’organisation du festival «Encuentro» qui vise à promouvoir la littérature espagnole dans la région de l’Ombrie. Il est également passionné de musique et se décrit souvent comme une «rockstar ratée».